Le mot du président

Jonction geneve

 

En tant que responsable des relations publiques d'un organisme gérant plus de 4000 mosquées, centres culturels et sociaux à Téhéran, je désirais depuis longtemps une évolution des institutions sociales et culturelles de mon pays. Détaché de tout préjugé identitaire, je suis parti d'Iran, pour découvrir la réalité du monde actuel. Malgré un statut social élevé et le confort matériel associé, le sentiment d'être limité dans les frontières d'une identité nationale m'a poussé à partir. Être critique et croire en l'évolution permanente de chaque personne et chaque société sont la source d'un effort pour promouvoir les valeurs humaines et universelles. Ainsi, après de longues hésitations et mures réflexions, après avoir démissionné de mon poste, j'ai accepté la proposition de deux amis suisses, et suis sorti d'Iran courant 2000. Pendant ces années en Suisse et en France, j'ai découvert la culture francophone, appris l'allemand comme cinquiéme langue à la suite du Persan (ma langue maternelle), l'anglais et l'arabe et le francais. J'ai obtenu également un master en communication et relations publiques à Paris (ISERP-Institut Supérieur d'Enseignement des Relations Publiques). Je me suis intégré dans une société qui m'était inconnue. Malgré une situation matérielle difficile propre au statut étudiant, J'ai obtenu mon 2ieme master 'métiers de l'humanitaire' également sur Paris(IPRIS, Institut de Relations Internationales et Stratégiques-Bioforce). Mon troisième Master à WPA (World Peace Academy, Basel university) est obtenu en 2012. Actuellement je prépare une thése dans le domaine du dialogue et l'integration.

 

Pendant ces années en terme professionnel je me suis spécialisé dans l'enseignement de la langue persane. J'ai pu également aboutir avec succès des projets de traduction et d'interprétation de l'anglais et du français vers le persan ainsi que de persan vers l'anglais et le français dans les établissements de référence comme l’ONU.

 

L'identité est une question importante qui se pose aujourd'hui souvent sur ce petit globe multiculturel. Émigrants, étudiants venant de pays tiers, touristes, couples binationaux, moyens de communication tous azimuts, apprentissage des langues étrangères, tout ceci participe à l'interrogation : qui suis-je par rapport à l'autre? Qu’est ce qui fait que je suis iranien, suisse, français, ou afghan? Dans ce site on aura également l'occasion de réfléchir sur cette question. Surtout, élaborer l'importance de voir les nombreux points communs entre les humains pour éviter la méfiance artificielle et la guerre. L'Iran est fier de l'histoire de la Perse - une des cinq civilisations les plus anciennes du monde-, de sa littérature riche en poèmes et de ses habitants riches d'affection. Je suis fier d'être né dans ce pays, mais j'ai eu l'immense joie de découvrir la Suisse et la France, leurs histoires au sein de l’Europe, leur démocratie évoluée et adaptée à leurs populations, leurs écrivains, leurs artistes... La propreté et la discipline suisse, le raffinement et l'esprit critique français, sont les traits de société qui m'ont attiré le plus. Et la création de cette association constitue un moyen de développer la connaissance mutuelle des persanophones et des francophones.

 

Mahdi Jahandar
Président de l'association

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site
Création de site Amiens